La sexualité des hommes publics est-elle une affaire privée ?


Evidemment, le PS considèrera l’affaire DSK comme relevant du domaine privé. Mais l’addiction, quelle qu’en soit la forme, fragilise celui qui est censé représenter et défendre les français. Imaginons DSK aux manettes du pays, et devant gérer une crise majeure avec un autre pays,  comme par exemple l’envahissement étranger via Lampedusa, ou un risque de conflit Europe-Russie. Nul doute que Berlusconi ou Poutine enverraient quelques bimbos sorties de leurs cabinets ministériels respectifs pour faire plier dans le bon sens le chef de l’Etat. Et tous les  français d’y perdre, pour une simple satisfaction passagère.

Le fric, le sexe, le pouvoir, trois choses qui mènent le monde depuis longtemps, mais qui sont peut-être incompatibles avec la démocratie, qui est, faut-il le rappeler, l’exercice du pouvoir par le peuple, et pour le peuple.

Se remplir les poches, et se vider la bourse, voilà encore de quoi écorner l’image de ceux qui prétendent faire notre bien !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :